vendredi 15 février 2008

Une Contre-Indication contre un procès

Hier soir, 18h50, une dame de 70 ans, manteau de fourrure et coupe à la Bernadette Chirac, me tend une ordonnance pour de l'Atarax et du zolpidem, me précisant qu'elle ne souhaitait que l'Atarax. L'ordonnance est pour son époux. Je consulte l'historique médicamenteux et m'aperçois que cet homme est traité pour une hypertrophie bénigne de la prostate.

- Excusez moi madame mais votre mari semble être traité pour une hypertrophie bénigne de la prostate. Or l'Atarax est contre-indIqué dans cette pathologie à cause du risque de rétention urinaire.
- nous sommes pharmaciens!
- moi aussi
- oui mais nous, on a l'expérience!

Là-dessus, je sors l'Atarax mais je rédige sur l'ordonnance la mention expliquant la contre-indication et le fait que je la délivre (c'est illégal de délivrer une contre-indication) sur l'insistance de la femme du patient.

- et si vous êtes vraiment pharmacien, vous devriez porter votre caducée! (autant pour moi)

Ne pouvant contacter le médecin, je lui envoi un fax mentionnant la contre-indication.

Ce matin, qui vois-je débarquer? Monsieur! Excusez-moi Mme X (la titulaire de l'officine) je viens vous informer que je vais porter plainte contre votre assistant! La suite de la discussion se passe dans le bureau, je n'entend que quelques bribes de conversations... Dans mon malheur, ce monsieur n'est autre que l'ancien pharmacien inspecteur régional! Son reproche? Le gribouilli (légal) sur l'ordonnance et le fait que j'ai appellé son ami médecin "ayant l'âge d'être [mon] père" "cher confrère" et que j'ai terminé mon fax par un "Cordialement" et non par "Veuillez agréer cher docteur l'expression de ma haute considération".
La-dessus ma patronne prend ma défense et lui évoque au passage un conflit d'intérêt vieux de 35 ans et tranché par le Président de l'Ordre de l'époque en sa faveur. En effet ce monsieur s'était opposé, en tant qu'inspecteur, à la création de sa pharmacie car elle allait concurrencer directement... celle de sa femme. Il repartira vexé (comme il était venu d'ailleurs) mais ne voulant plus porter plainte contre moi! (ouf!)
On m'a demandé d'être plus diplomatique à l'avenir!


Et dire qu'on veut être considéré comme professionnels de santé!

Aucun commentaire: