lundi 14 avril 2008

Non au démantèlement de l’Assurance Maladie

Notre système de sécurité sociale ne cesse d’être attaqué : par les professionnels de santé pour se dédouaner, par les politiques pour éviter de prendre leur responsabilité, par les assurés qui refusent de se prendre en mains !

Mme Bachelot s’apprête à privatiser notre système d’assurance maladie solidaire! Il est de bon ton de penser actuellement que seuls les chefs d’entreprise sont aptes à conduire la nation et à nous protéger ! Ne nous y trompons pas, les intérêts des mutuelles ne sont pas notre santé mais leurs profits ! Avec la création de la vignette orange remboursée seulement 15% par l’Assurance Maladie, les mutuelles privées ont augmenté les cotisations de leurs assurés pour certains contrats afin de prendre en charge les 85% non remboursés. Au 1er janvier 2008, la vignette orange a disparu, les cotisations ont-elle diminuées ?

Il existe un système de santé qui repose sur un financement individuel : il s’agit du système américain ! Le trait le plus frappant lorsqu'on s'intéresse au système de santé des États-Unis, c'est l'absence de tout système national obligatoire d'assurance maladie qui conduit près de 43 millions d'Américains, soit 15% environ de la population, à ne disposer d'aucune protection contre la maladie. Les deux tiers des américains de moins de 65 ans sont assurés par le biais de leur employeur. Le financement conjoint de la protection médicale et des retraites par les entreprises sont à l’origine de la crise qui touche actuellement l’industrie automobile américaine : elle doit faire face à un déficit structurel qu’aucun plan de réduction des coût ne peut juguler et qui aboutit au manque de compétitivité des entreprises américaines. En effet les comptes des entreprises se trouvent plombés par l’autofinancement de la protection sociale ; ce qui conduit les deux candidats à l’investiture démocrate à proposer un programme d’assurance santé national.

Arrêtons avec cette pensée comptable de l’Assurance Maladie ! Pensons notre santé comme un investissement !

4 commentaires:

Gérard Menvussa a dit…

Le démantèlement de la sécurité sociale est une ineptie, la sécurité sociale a été instaurée par le Général De Gaulle dès 1945.

Les assurances privées ou les mutuelles, ne peuvent offrir les mêmes services ( du moins pour les mêmes cotisations ), car elles ont la vocation d' être rentables, il faut verser les intérêts au actionnaires, d' ou une spéculation sur la maladie, ce qui est absolument anti-social.

Comment a-t-on pu nommer des ministres comme Mme Bachelot, qui est totalement incompétente ?

Tant que Mme Bachelot se contentait de nous amuser avec ses bourdes ( sur l' état de santé de Mr Chirac, notamment ), cela pouvait nous amuser, mais maintenant, elle est vraiment lourde.

Je suis retraité, et malade, et je paie 800€ par mois de mutuelle, en plus de la sécurité sociale normale ( n' est-ce-pas honteux ? ) et combien de petit retraités peuvent se le permettre ?

Pouvoir se soigner est un droit démocratique, or actuellement, on préfère donner notre argent à des spéculateurs , ( l' argent n' a pas d' odeur ).

La France est vraiment devenue une dictature par l' argent !

J'étais fier d' être francais, maintenant, j' en ai honte.

Gérard Menvussa a dit…

Une petite erreur, je paie 80€ de mutuelle, et non 800 ( 80€, ce n'est déjà pas mal )

Jean-Didier a dit…

J'avais compris les 800€/an... donc çà ne m'avait guère choqué... on en est pas si loin d'ailleurs!
Ma réflexion fut plutôt par rapport à la mienne: je suis couvert par une mutuelle X suivant la convention collective des pharmacies; mais je ne sais pas combien elle me coûte! La cotisation est automatiquement prélevée tous les mois. Et je pense ne pas être le seul dans ce cas!

Gérard Menvussa a dit…

Normalement,la mutuelle est indiquée sur les fiches de paie,sous les rubriques: Forfait mutuelle et Retenue mutuelle Code:444,et 479.