lundi 28 avril 2008

"T'as encore fait une bourde!"

Une idée me trottait dans la tête depuis que je suis arrivé dans ma nouvelle pharmacie… les initier à l’assurance qualité !

Me voilà donc parti la fleur au bout du fusil leur annonçant la mise en place d’un nouvel outil : Le Cahier ! Ce petit cahier d’écolier aura la lourde tâche de recenser toutes les erreurs de dispensation de la pharmacie : dispensation de la mauvaise spécialité (médicament), du mauvais dosage, erreur de substitution pour un générique, erreur dans le nombre de boîte délivrées au patient, interactions ou erreurs de posologies non signalés.

Levée de bouclier immédiate ! Eh oui, j’allais faire du flicage ! Erreur d’appréciation de mes collègues : deux petites notions ont permis de faire de moi un "bon" pharmacien ; savoir dire « je ne sais pas » et « je me suis trompé » (cher Dr Charpiat je vous en remercie énormément).

Le but est de détecter les récurrences, d’identifier la cause de l’erreur récurrente (méconnaissance des dosages existants, des génériques, erreur de rangement, etc) et de définir la stratégie pour la corriger ; tout simplement !

Eh ben, c’est pô gagner !
La culture de la gestion de l’erreur est dure à inculquer en France où nous sommes conditionné dès l’école à être sanctionné en cas d’erreur ; l’adage suivant lequel on apprend tous de nos erreurs n’est pas si évident que çà…

1 commentaire:

PARKER a dit…

persevérez! surtout perseverez

.... Athenolol 100 delivré à la place du 50 (sujet de 80 ans)

....explosion de joie à vaincre la toux d'une parkinsonienne: sirop aux antihistaminiques ...vente libre, le lendemain ni elle toussait, ni elle marchait

...la même park, convaincue qu'enfin les complic cognitives rappliquaient et qu'elle avait vire ses boites de requip....non 3 requip par jour ça fait 1 bolite semaine et pas 1 boite mois

...j'arete, parceque qui ne bosse pas ne se trompe pas, qui se trompe doit pouvoir s'identifier et ne plus se tromper c'est pas du flicage c'est de la sécurité