samedi 20 septembre 2008

Quand le pharmacien veut faire de l'éducation thérapeutique

Jeudi matin, mon portable sonne: Catherine Tourette Turgis m'annonçait (personnellement) qu'elle venait de donner un avis favorable à ma candidature pour son Master 2 Ingénierie de l'Education Thérapeutique; donc voilà je serais rouennais une semaine par mois.

Et cette annonce tombe à pique: en effet, la semaine prochaine est la dernière dans ma pharmacie actuelle; elle vient d'être vendue... sans moi. C'était donc une opportunité pour moi de sortir de l'officine dont l'atmosphère me paise quelque peu ces derniers temps.

Tout çà pour tout simplement donner une brochure à une patiente sur l'ostéoporose? Pas vraiment! Le concept "brochure" est actuellement la tendance en médecine: transmission d'informations formatées à un patient sans évalution de ses besoins et de l'impact, le tout de manière très verticale sur le modèle enseignant/élève qui fait des ravages en terme d'observance thérapeutique

Qu'attends-je donc de cette formation? En étant trivial, je dirais: ne pas le patient comme un simple pot qui ingurgite une quantité incomparable de molécules qui adorent jouer les unes avec les autres!
Il s'agit d'accompagner le patient et ses proches en prenant en compte les dimensions éducatives, psychologiques, éthiques et sociales nécessaires à l’atteinte des objectifs thérapeutiques, d'aider un patient à développer sa propre intention d’adhérer à son traitement. Mais il permet aussi d'acquérir les compétences plus logistiques liées à l'élaboration, à la mise en place et à l'évaluation d'une démarche d'éducation thérapeutiques.

En fin voilà, un nouveau commence...

Aucun commentaire: