vendredi 4 juin 2010

Ginseng et Tamoxifène: une possible interaction?

Hier matin, une dame me présenta son ordonnance de tamoxifène 20mg (commercialisé sous le nom Nolvadex), traitement préventif du carcinome du sein, pour renouvellement. N'étant pas une patiente habituelle de la pharmacie, je demande si elle prend un quelconque autre traitement: réponse négative. Par automatisme, je renouvelle.

Puis elle me demande des gélules de Ginseng.

Connue pour ses propriétés stimulantes, elle est également traditionnellement utilisée pour des vertus anti-cancérigènes. Une étude publiée par Cui et al. en 2006 (1) suggèrerait l'impact positif de la consommation de ginseng chez les femmes ayant eu un cancer du sein. Il est important de noter que cette étude ne précise pas si les personnes bénéficient ou non d'un traitement préventif des récidives.

Cependant, j'avais un vague souvenir de ma sixième année: ne pas associer ginseng et tamoxifène! Mais impossible de me souvenir exactement pourquoi! Et impossible de trouver une référence rapidement pouvant étayer mes soupçons.
Il apparaîtrait que l'association tamoxifène et ginseng augmenterait la cytotoxité du tamoxifène, donc ces effets indésirables, combien même cette association constitue une piste pour le traitement les carcinomes du sein résistants au tamoxifène (2). Les possibles retentissements cliniques de cette association semblent être confirmés par une étude suédoise relative aux interactions entre les plantes et les traitements hormonaux des cancers du sein (3). Cependant, l'article étant en suédois... je n'en sais pas plus!

Donc, en pratique, qu'ai je fait? J'ai exprimé mes doutes auprès de la patiente qui fie la moue... je la comprends, je n'étais pas très convaincant; et j'ai menti: j'ai dit ne pas en avoir pour ne pas lui en délivrer: maigre consolation pour ma conscience!

En pratique également, combien même n'en déplaise aux 123 médecins généraliste du secteur 13, il est urgent que le pharmacien d'officine modifie sa pratique par l'instauration de consultations pharmaceutiques, non pas pour poser un diagnostic comme ils ont l'air de le penser, mais pour avoir une vision plus complète de comment la personne se soigne et ainsi améliorer son suivi. 1993, Kuyper montrait que l'entretien pharmaceutique permettait de détecter 89% des problèmes médicamenteux (4). Je n'ai rien à ajouter.


(1) Cui Y, Shu XO, Gao YT, Cai H, Tao MH, Zheng W.
Association of ginseng use with survival and quality of life among breast cancer patients.
Am J Epidemiol. 2006 Apr 1;163(7):645-53. Epub 2006 Feb 16.
(2) Yu Y, Zhou Q, Hang Y, Bu X, Jia W.
Antiestrogenic effect of 20S-protopanaxadiol and its synergy with tamoxifen on breast cancer cells.
Cancer. 2007 Jun 1;109(11):2374-82.

(3)
Malekzadeh F, Rose C, Ingvar C, Jernström H.
[Natural remedies and hormone preparations--potential risk for breast cancer patients. A study surveys the use
of agents which possibly counteract with the treatment].
Lakartidningen. 2005 Oct 31-Nov 6;102(44):3226-8, 3230-1

(4)
Kuyper AR. Patient counseling detects prescription errors.
Hosp Pharm. 1993 Dec;28(12):1180-1, 1184-9.

Aucun commentaire: