vendredi 15 octobre 2010

Tamoxifène et usage détourné

Interpol a mené du 5 au 12 octobre dernier une opération dans 45 pays visant à identifier des sites de vente illégale de médicament sur internet, saisir les médicaments vendus, et confondre les personnes responsables. En France, 3 personnes ont été placées en garde à vue et 85000 médicaments saisis (1).

Outre les classiques Viagra, Stilnox ou Imovane, la présence d'anticancéreux dans les médicaments trouvés m'interpelle. Pourquoi acheter un anticancéreux sur internet en France alors qu'il est remboursé? Pourquoi, en France, courir le risque de prendre un faux médicament (selon l'OMS 50% des médicaments disponibles sur internet sont faux) alors qu'il en disponible gratuitement?
Je reçois comme beaucoup des spams pour acheter du Viagra en ligne. Je suis toujours étonné d'en recevoir pour l'achat de tamoxifène. De même, j'avais été surpris de voir parmi les requêtes générant un lien vers ce blog les mots clefs tels que "acheter du tamoxifène sans ordonnance" "tamoxifène en provenance de chine en gélule".

Pourquoi se procurer du tamoxifène sans ordonnance? Ma naïveté me surprend encore!
Le tamoxifène (commercialisé sous le nom Nolvadex en France) est autorisé sur le marché pour le traitement des carcinomes de sein et en prévention des récidives. De part ses propriétés antioestrogéniques, il est utilisé, en usage détourné, pour diminuer les effets indésirables consécutifs à l'utilisation prolongée d'agents androgéniques anabolisants, notamment la gynécomastie. Il permet également d'augmenter le taux de testostérone dans le sang (2,3).
Il est sur la liste des produits dopant du CIO depuis 2000.

J'ai également appris que le tamoxifène est un médicament à prescription médicale facultative au Mexique... autrement dit, ayant le même statut que le Doliprane en France...

Accessoirement, utiliser ce produit expose à risque accru d'accidents thrombo-embolique, de cancers de l'endomètre et de déminéralisation osseuse.

Bon ben voilà, maintenant je sais...


(1) AFSSaPS. Opération Pangea III - Lutte contre les réseaux de vente illicite de médicaments sur Internet. 14 octobre 2010
(2) Sturmi JE, Diorio DJ. Anabolic agents. Clin Sport Med 1998;17: 261–282.
(3) Seehusen DA, Glorioso JE. Tamoxifen as an ergogenic agent in women body
builders. Clin J Sport Med. 2002 Sep;12(5):313-4.

2 commentaires:

nous a dit…

Très intéressant!! Merci, continuez!

Anonyme a dit…

Mon gynécologue en a prescrit à mon mari alors que de mon coté j'étais suivie pour tentative de FIV.