mardi 28 septembre 2010

Publicités pharmaceutiques: toutes autant choquantes que celles de Leclerc

Depuis hier, le groupement de pharmacien PHR diffuse des publicités.





Cette démarche me choque tout autant, voir plus, que celle de Leclerc. Notre code de déontologie nous interdit de faire de la publicité; le groupement doit vraisemblablement utiliser une faille. Il s'agit de plus d'une très belle publicité déguisée, tout aussi détestable que peuvent l'être celles pour le Champix ou Gardasil.
On ne peut pas vouloir être considéré comme des professionnels de santé et se comporter comme des commerçants.